Luttes contre les discriminations : quelle prévention ?

ROSA (Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité) a lancé des comités dans différentes écoles secondaires lors de l’année scolaire 2017/2018.

A Gent St Lukas – section artistique – des lycéens et lycéennes ont créé des comités pour la lutte contre le sexisme. Ils ne se limitent pas parler du sexisme présent dans les écoles mais dénoncent cette question comme un problème structurel, présent dans différentes sphères de la société (dans la rue, à l’école, au travail, à la maison, etc). Ex : remarques sur l’habillement, violences, harcèlements, …

Ils ont mis en avant que l’école a un rôle important à jouer dans cette lutte contre les discriminations. Mais les écoles n’ont pas assez de subsides pour s’y attaquer sérieusement. ROSA revendique un refinancement public de l’enseignement avec un budget spécifique pour l’éducation aux questions de genre et de sexualité.

Une pétition a été lancée pour que les étudiants aient des cours sur la sexualité plus réguliers et avec un contenu plus large, et non pas uniquement l’apprentissage des relations hétérosexuelles. Ils ont également exigé des tampons gratuits dans toutes les toilettes.

Pour ces lycéens et lycéennes, il ne s’agit pas seulement de lutter contre le sexisme mais également de changer un système basé uniquement sur une logique de profit.

Ce système justifie un rapport de dominants-dominés qui occasionne un nivellement par le bas de nombreux de nos droits !


Partagez cet article :

Ces articles devraient vous intéresser :

ROSA organise des actions, des événements et des campagnes pour combattre le sexisme et le système qui l’entretient : le capitalisme.