6 et 7 juillet : week-end antifasciste. Nous n’accepterons aucun retour dans le passé !

Débattons ensemble de la meilleure riposte à développer! N'attends plus, inscris toi.

Formulaire d’inscription

L’extrême droite est en embuscade partout en Europe, même là où elle n’existait plus ou pas de façon structurée, comme en Irlande ou au Portugal. L’importance du combat antifasciste est plus évidente aujourd’hui qu’à de nombreuses autres occasions du passé, alors que l’extrême droite participe au pouvoir en Italie depuis maintenant plus d’un an, qu’elle vient d’entrer dans les gouvernements aux Pays-Bas et en Finlande et qu’elle caracole confortablement en tête des sondages en Flandre. Débattons ensemble de la meilleure riposte à développer!

Cet événement est organisé par la campagne antifasciste Blokbuster, la Campagne ROSA (Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité) et les étudiant.e.s de Gauche en Action, mais accordera également un large place à la toute récente Coordination antifasciste de Belgique (CAB), à l’initiative de la manifestation nationale antifasciste du 16 juin prochain (voir l’appel pour cette manifestation).

Parmi les orateurs et oratrices du week-end figurent des militant.e.s antifasciste d’Irlande ou encore d’Allemagne et d’Autriche, mais aussi :

  • Robert Hirsch, l’un des trois auteurs du livre “Résistance antinazie, ouvrière et internationaliste – De Nantes à Brest, les trotskistes dans la guerre (1939- 1945)”, éditions Syllepse, 2023.
  • Juliette Léonard, du Collectif contre les Violences familiales et l’Exclusion (CVFE), autrice de l’étude “Féminisation de l’extrême droite. La comprendre pour mieux la combattre?”
    Un village antifasciste sera également installé, avec les stands de diverses associations et groupes antifasciste.

Programme :

Samedi 6 juillet

10h00-10h40: Mot d’ouverture “Autoritarisme et extrême droite à l’ère du Désordre. La démocratie est-elle morte?”

11h00-13h30: Ateliers “Leçons du passé pour les combats d’aujourd’hui”

  • 30 janvier 1933, Hitler prenait le pouvoir. Était-ce une fatalité?
  • 30 ans après la première série de “Dimanches noirs”: SHARP, SOS Racisme, Youth against Racism in Europe, etc. : des débats stratégiques qui n’ont rien perdu de leur actualité.
  • Ils nous ont volé notre histoire! L’offensive queerphobe nazie et la destruction de l’Institut de sexologie (Institut für Sexualwissenschaft) de Magnus Hirschfeld en 1933.

14h30-17h30: Ateliers “En action”

  • Notre combat est international! Solidarité avec le peuple palestinien, partage d’expériences des occupations de campus en Belgique et en Irlande.
  • La Coordination Antifasciste Belge: quelle stratégie pour le combat antifasciste en Belgique ?
  • La parole aux syndicalistes: mener le combat antifasciste parmi les collègues.

20h00-21h00 : Meeting “Contre le nationalisme, l’internationalisme et l’unité des travailleur.euse.s”

Dimanche 7 juillet

10h00-12h30 : Ateliers “L’extrême droite aujourd’hui”

  • Vivre sous l’extrême droite: l’Italie du gouvernement de Giorgia Meloni.
  • Discussion autour de l’étude “Féminisation de l’extrême droite. La comprendre pour mieux la combattre”, avec Juliette Léonard, Collectif contre les violences familiales et l’exclusion (CVFE ASBL).
  • Discussion autour du livre “Le fascisme fossile. L’extrême droite, l’énergie, le climat.” Du Zetkin Collective.

13h30-15h30

  • Rencontre avec Robert Hirsch, co-auteur du livre “Résistance antinazie, ouvrière et internationaliste – De Nantes à Brest, les trotskistes dans la guerre (1939- 1945)”
  • Une deuxième rencontre, à confirmer, aura également lieu à ce moment.

16h-17h: Meeting de clôture “Contre le fascisme et la misère, c’est la lutte sociale, qui est nécessaire”

Infos pratiques

  • Quand ? Les 6 & 7 juillet
  • Où ? A Gand : Blandijn UGent
  • possibilité de loger sur place de samedi à dimanche
  • Un babysitting et des activités pour enfants sont également prévus.
  • Tarifs ? Journée : 25 euros. Week-end avec nuitée : 55 euros. Week-end sans nuitée : 40 euros. Tarif social – Journée 15 euros. Week-end avec nuitée : 40 euros. Week-end sans nuitée : 30 euros.
  • Payement sur le compte de la Campagne ROSA BE54 5230 8095 8497 avec en communication : prénom, nom – we antifasciste.
  • Formulaire d’inscription

Plus d’infos : linktr.ee/AntifascistWeekend


Partagez cet article :

ROSA organise des actions, des événements et des campagnes pour combattre le sexisme et le système qui l’entretient : le capitalisme.