[Tract] MON CORPS MON CHOIX

Fight Back - Stop aux attaques de la droite Vendredi 9 septembre 18h : Réunion ROSA-Liège “Mon corps, mon choix“

Après plusieurs années de lutte féministe, la contre-attaque est lancée. Aux États-Unis, l’abrogation du droit à l’avortement met 40 millions de personnes en danger. Dans plusieurs villes européennes, des groupes anti-avortement descendent dans la rue. Des personnalités d’extrême droite telles que Dries Van Langenhove et Andrew Tate déversent chaque jour leur haine sur les réseaux sociaux. Ça entraîne aussi une augmentation du racisme et de la violence. En nous organisant, nous pouvons arrêter ces attaques. Rejoins-nous!

Les multinationales de l’énergie réalisent des bénéfices records, mais il n’y a pas d’argent pour une contraception gratuite, de qualité et accessible. La précarité est la première cause d’avortement. Se battre pour pouvoir véritablement choisir d’avoir ou non des enfants, c’est se battre pour des salaires plus élevés, des allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté et des allocations familiales qui couvrent le réel coup d’un enfant, des logements abordables, des services publics de qualités et contre les prix élevés de l’énergie et des denrées alimentaires.

Pendant la pandémie, on a vu les conséquences des coupes budgétaires dans les soins de santé. Les listes d’attente pour une aide physique et mentale ont atteint des niveaux records ; particulièrement pour les traitements médicaux d’affirmation du genre. Les femmes et personnes LGBTQIA+ sont les plus touché.e.s. Les gouvernements espèrent que les listes d’attente se résoudront d’elles-mêmes ; le personnel soignant est soumis à une énorme pression. Le capitalisme compte sur le travail de soins gratuit fourni par les familles, et en particulier les femmes.

Le sexisme et la LGBTQIA+phobie font partie du capitalisme. Le système est organisé autour de la famille traditionnelle : homme-femme-enfants. Avec ses préjugés sexistes, le capitalisme justifie que l’homme ramène les revenus et que la femme s’occupe des tâches ménagères, en plus de travailler à l’extérieur souvent dans le même type de tâches (soins aux personnes…) et mal payé. Le capitalisme crée des normes de genre rigides pour que nul ne puisse s’émanciper de ces rôles imposés. Pour lutter contre le sexisme et la LGBTQIA+phobie, il faut se débarrasser du capitalisme !

La lutte unifiée de la classe travailleuse a le potentiel d’abattre le capitalisme. Ensemble, nous résistons aux forces réactionnaires ! Nous irons à Berlin ce 17 septembre pour participer à une contre-mobilisation face aux anti-avortement qui se réuniront ce jour-là.

Nous devons lier la défense du droit à l’avortement aux revendications sociales (réinvestissement massif dans les services publics, salaire minimum à 15€/h…) et à la lutte contre le capitalisme. Nous diffuserons ce message le 28 septembre et 27 novembre, Journées internationales pour le droit à l’avortement et contre les violences faites aux femmes. Nous serons là lors du rassemblement syndicale du 21 septembre et nous participerons à la grève générale de novembre pour le pouvoir d’achat.

Toi aussi, deviens membre de la Campagne ROSA (Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité)

Agenda ROSA Liège

  • Vendredi 9 septembre : Réunion ROSA “Mon corps, mon choix“ 18h, 5 Quai du roi Albert
  • Jeudi 29 septembre : Meeting “Fin du monde, fin du mois, même combat ! Réponse marxiste face aux crises du capitalisme” 19h, ULG XX août (parcour fléché)

Actions

  • 17 septembre CONTRE-MOBILISATION INTERNATIONAL A BERLIN FACE AUX ANTI_AVORTEMENT QUI SE REUNISSENT CE JOUR-LA
  • 28 septembre JOURNÉE INTERNATIONALE POUR LE DROIT A L’AVORTEMENT
  • Début novembre GRÈVE GÉNÉRALE – Organise avec nous des actions de solidarité
  • 27 novembre MANIF NATIONALE CONTRE LES VIOLENCES ENVERS LES FEMMES ET LES PERSONNES LGBTQIA+.

Partagez cet article :

ROSA organise des actions, des événements et des campagnes pour combattre le sexisme et le système qui l’entretient : le capitalisme.