État espagnol/14 nov – Grève générale des étudiants ! Le sexisme hors de nos écoles !

Appel à la Grève étudiante dans l'état espagnol de Libres y Combativas pour ce 14 novembre !

L’année dernière, des millions de travailleuses, de jeunes et d’étudiantes ont rempli les rues et ont porté un coup massif à ce système qui justifie, défend et légitime les violences contre les femmes. Nous avions aussi des milliers d’hommes à nos côtés qui soutenaient nos revendications et participaient à la lutte. La grève générale féministe historique du 8 mars en particulier ainsi que les mobilisations contre la condamnation honteuse de la « meute », en particulier la grande grève générale des étudiants du 10 mai ont clairement marqué un tournant dans la lutte.

Le mouvement féministe a joué un rôle clé dans la chute du gouvernement Rajoy et ce n’est pas un hasard si le nouveau gouvernement du PSOE veut hisser le drapeau féministe. Cependant, leur « féminisme » a été exposé avec les déclarations de leurs nouvelles ministres femmes qui annonçaient qu’elles ne pouvaient rien faire en ce qui concerne la libération honteuse des violeurs de « la Meute » par respect pour le système de justice patriarcal. Le Syndicat des Etudiants (SE) et Libres y Combativas (Libres et Combatives, la plateforme féministe socialiste du SE et d’Izquierda Revolucionaria) savent très bien ce qu’elles/ils devraient faire : exiger l’expulsion définitive du système judiciaire et poursuivre en justice ces juges qui encouragent la violence faite aux femmes.

Pour une éducation sexuelle inclusive maintenant ! Grève générale des étudiant.e.s le 14 novembre

La lutte contre le sexisme est également une tâche importante dans le mouvement éducatif. Une année après l’autre, des milliards de dollars d’argent public sont remis à la hiérarchie de l’Église catholique, qui enseigne le sexisme, l’homophobie, la transphobie et mène des campagnes contre le droit à l’avortement. Nous devons également subir des avertissements, et même des sanctions, lorsque nous portons des manches courtes ou des shorts en été, car cela pourrait « provoquer une impulsion irrépressible » ! Le fait que de tels arguments puissent être utilisés dans nos écoles est dégoûtant. Nos vêtements et nos corps ne provoquent rien ! Nous ne vivons plus sous le franquisme !

Il est temps de construire un grand mouvement d’étudiants et de jeunes contre le sexisme dans toutes les écoles et universités et d’exiger que le gouvernement de Pedro Sanchez et le ministre de l’Éducation cessent d’ignorer cette question et mettent un terme à cette situation.

Manifestation étudiante en Espagne – 10 mai 2018.

Pour ces raisons, le SE (Syndicat des Etudiants) et Libres y Combativas appellent tous les jeunes à participer à une grève générale des étudiants le 14 novembre dans tout l’Etat, ainsi qu’à des manifestations. Les objectifs de cette grève sont très concrets. Nous exigeons que le gouvernement mette en œuvre immédiatement un programme d’éducation sexuelle inclusif, obligatoire dans toutes les écoles, pour enseigner que malgré notre sexe, notre orientation ou notre identité de genre, nous sommes libres d’être qui nous sommes. Ce programme devrait être enseigné dans l’enseignement primaire, secondaire et supérieur et devrait contribuer à combattre le sexisme, les abus, la culture du viol, l’homophobie et la transphobie.

Nous exigeons également que le gouvernement élimine toutes références sexistes aux vêtements des femmes dans les règlements scolaires internes, en défendant explicitement les droits de toutes les sexualités, de tous les genres et de la communauté LGBTQI+. Nous appelons à des mesures disciplinaires sévères à l’encontre des enseignants qui, même s’ils sont minoritaires, défendent des attitudes sexistes.

Nous appelons toutes les organisations et plateformes féministes, tous les mouvements sociaux et toutes les organisations syndicales et politiques de gauche à soutenir cette grève et à se joindre à nous dans des manifestations pour nos revendications.

Nous voulons le respect et la dignité, la liberté d’être qui nous sommes, la fin des abus et de l’humiliation. Nous voulons des actes, pas des mots.

En avant pour une grève générale étudiante le 14 novembre ! Videz les salles de classe et remplissez les rues !

Le sexisme hors des salles de classe, hors du système judiciaire et de toutes les institutions ! STOP aux violences contre les femmes !

Publié sur Libres y Combativas (organisation-soeur de ROSA dans l’état espagnol).


Partagez cet article :

Ces articles devraient vous intéresser :

ROSA organise des actions, des événements et des campagnes pour combattre le sexisme et le système qui l’entretient : le capitalisme.