Autour du thème "Je m’habille comme je veux" :

Mon corps, mon choix ! Ensemble dans la rue le 8 mars.

Mon corps, mon choix ! Ensemble dans la rue le 8 mars.

Les discriminations à l’encontre des femmes sont parfois plus “subtiles” que dans le passé avec un cadre législatif théoriquement égalitaire, mais les diktats de beauté et la culpabilisation des victimes de harcèlement et de viol reste décomplexés et accompagnés d’une vision biaisée – colportée dans le folklore estudiantin, les pubs,… – de ce qu’est le consentement. Tout cela fait partie de la “culture du viol.”

Sexisme à l’ULB :  les femmes systématiquement jugées « d’un point de vue esthétique »

Sexisme à l’ULB : les femmes systématiquement jugées « d’un point de vue esthétique »

Le scandale a éclaté fin mai lorsque les étudiantes de médecine de l’ULB ont pris connaissance du code vestimentaire recommandé pour leur proclamation du 28 juin. « D’un point de vue esthétique, il est préférable que les jeunes femmes revêtent une robe ou une jupe ainsi qu’un joli décolleté et les hommes, un costume. Bien entendu, mesdames, cette consigne n’est pas obligatoire».

Porter le voile ou pas : la femme décide, pas son patron !

Porter le voile ou pas : la femme décide, pas son patron !

Le 15 mars 2017, le journal De Standaard titrait « L’employeur peut interdire le foulard ». La Cour Européenne de Justice a jugé que les employeurs peuvent interdire à leur personnel de porter le voile ou tout autre symbole religieux.