Écrit par Emily Burns - coordinatrice nationale de ROSA :

8 mars – Reprenons les meilleures traditions du mouvement ouvrier organisé

8 mars – Reprenons les meilleures traditions du mouvement ouvrier organisé

Les travailleuses précaires sans représentation syndicale se retrouvent seules face à leur patron et clients et vulnérables aux abus et violences. Au-delà des heures de travail, le manque d’indépendance économique accroît encore les difficultés à s’extraire d’une éventuelle situation de violence.

Mon corps, mon choix ! Ensemble dans la rue le 8 mars.

Mon corps, mon choix ! Ensemble dans la rue le 8 mars.

Les discriminations à l’encontre des femmes sont parfois plus “subtiles” que dans le passé avec un cadre législatif théoriquement égalitaire, mais les diktats de beauté et la culpabilisation des victimes de harcèlement et de viol reste décomplexés et accompagnés d’une vision biaisée – colportée dans le folklore estudiantin, les pubs,… – de ce qu’est le consentement. Tout cela fait partie de la “culture du viol.”

Comment construire la dynamique du 8 mars parmi les travailleurs ?

Comment construire la dynamique du 8 mars parmi les travailleurs ?

Les femmes sont parmi les premières victimes de l’austérité. La réduction des services publics fait reposer sur les épaules des familles, généralement des femmes, des tâches auparavant collectivement organisées. Le manque de places s’aggrave constamment dans les garderies et les homes pour personnes âgées.

Vendredi 8 mars 2019 – Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Vendredi 8 mars 2019 – Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Marches contre le Sexisme et la Précarité !
A Bruxelles, Liège, Gand, Anvers, à 17h. Et pourquoi pas aussi à Mons, Namur, Courtrai, Termonde, Bruges,…
Le 8 mars 2019, construisons un mouvement pour mettre fin aux politiques antisociales. Aide-nous à organiser ces marches partout en Belgique.

Page 1 sur 212