Stop au racisme et au sexisme ! Tout ce qui nous divise nous affaiblit !

Le rejet de l’ensemble des partis traditionnels est de plus en plus massif. Ces derniers n’ont aucune solution à nous apporter face à la crise économique, sociale, migratoire ou encore environnementale qui perdure et s’approfondit.

Au contraire, les politiciens traditionnels défendent les plus riches à la tête d’un système toujours plus inégalitaire. Ils nous réservent l’austérité et les coupes budgétaires tandis que les capitalistes n’en finissent plus de recevoir des cadeaux (fiscalité, réforme de la législation du travail, privatisations,…). Et s’ils peuvent mettre quelques billets dans leur poche au passage, ils ne s’en privent pas. Si c’est souvent légal, rappelons qui fait les lois…

Les récents propos de Louis Michel concernant l’idée de limiter le salaire des parlementaires à 4 800€ nets par mois illustrent bien qu’on ne vit pas dans la même réalité : ‘‘[Avec 4800€,] vous obtiendrez un Parlement coupé de la réalité, peuplé de fonctionnaires et d’enseignants.’’ Pas surprenant que beaucoup cherchent une alternative ailleurs !

La politique d’assainissements antisociale de l’establishment mène au chômage et aux pénuries. Trump (USA), Geert Wilders (Pays-Bas), Marine Le Pen (France) et bien d’autres jouent là-dessus. Ils défaussent la responsabilité sur des boucs émissaires : les immigrés, les réfugiés, les chômeurs,… Les vrais responsables – les 1% les plus riches – ne sont pas inquiétées (8 personnes les plus riches possèdent autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité !). Comment maintiennent-ils leur pouvoir ? En divisant cette majorité et en montant les différents groupes les uns contre les autres : diviser pour mieux régner, c’est leur crédo.

Construisons la résistance

Le 16 mars à Anvers, se tiendra la manifestation annuelle du NSV (Nationalistische Studentenvereniging, Association des Etudiants Nationalistes – organisation étudiante officieuse du Vlaams Belang). Leur manifestation attire chaque année toutes sortes d’organisations et d’individus néo-fascistes, en préparation de la ‘‘révolution conservatrice’’ à laquelle ils aspirent, selon le site du NSV. Face à cela, le jeudi 16 mars à 19h gare d’Anvers Berchem, nous organisons une marche contre le racisme et la haine du NSV, pour mettre fin aux divisions et à leur politique antisociale. Une manifestation massive est d’autant plus importante qu’elle aura lieu au lendemain des élections législatives aux Pays-Bas. Ces dernières devraient, en effet, se caractériser par une dispersion des voix mais également par la montée de l’extrême droite de Geert Wilders. Ne laissons pas de terrain à l’extrême-droite !

Tenons-nous prêt à réagir lorsque l’extrême droite et d’autres forces réactionnaires tentent de prendre du terrain. En France, la plupart des sondages placent Marine Le Pen au second tour des élections présidentielles du 23 avril. Si c’est le cas, il sera important de descendre dans la rue dès le lendemain, le 24 avril, d’organiser une action en solidarité avec la jeunesse et les travailleurs en France, mais également pour bloquer la route à l’extrême droite ici.

‘‘L’intronisation’’ de Trump a eu diverses répercussions : dès le premier jour, ce fut un déluge d’attaques antisociales, mais également une recrudescence des luttes, avec le 21 janvier la plus grande mobilisation de l’Histoire américaine : plus de 3 millions de personnes étaient dans les rues aux Etats-Unis ! Trump attaque tout le monde : les femmes, les immigrés, l’ensemble des minorités et de manière plus générale la classe des travailleurs. Si nous sommes unis, des victoires sont possibles. Ainsi, des occupations et manifestations ont bloqué une partie de sa politique anti-migratoire. Construire une résistance unitaire de l’ensemble de notre classe sociale contre l’agenda politique de Trump est essentiel car un tel personnage participe à renforcer l’ensemble des réactionnaires, et il y a en a ! Le 24 – 25 mai, Trump sera en Belgique. Sa visite doit être l’occasion d’une manifestation monstre pour faire reculer son agenda et celui de tous les «Trump’s» à travers le monde et en Belgique.

Construisons une alternative

Unifions les victimes de la politique antisociale. Avec les Etudiants de Gauche Actifs et le Parti Socialiste de Lutte, nous voulons organiser tous ceux et celles qui veulent lutter ensemble contre les coupes budgétaires, contre les discriminations et contre le système qui en est responsable : le capitalisme. Nous organisons des manifestations, des meetings et des actions et nous voulons discuter de comment construire une société socialiste démocratique et ce que cela signifie. Organise-toi et rejoins-nous !


Partagez cet article :

Ces articles devraient vous intéresser :

ROSA organise des actions, des événements et des campagnes pour combattre le sexisme et le système qui l’entretient : le capitalisme.