Délégation combative à la Pride 2018 : «Pride is a protest !»

La lutte contre toutes les formes de discrimination est loin d’être finie, nous devons continuer de nous organiser et poursuivre la résistance ! La campagne ROSA (Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité) a pris part à la Pride samedi dernier au sein d’une délégation combative, aux côtés notamment de la Rainbow House.

Nous avons scandé des slogans contre la lesbophobie, l’homophobie, la biphobie, la transphobie, le sexisme, le racisme, etc. Au-delà des diverses formes de discrimination, nous avons voulu souligner que le système capitaliste favorise et entretient les divisions et les discriminations. La Pride a commencé comme une manifestation politique de lutte pour l’égalité des droits, et ce caractère politique et militant reste nécessaire aujourd’hui. D’où : Pride is a protest!

Tract de la campagne ROSA pour la Pride

Reportage-photos d’Emily :

pride17

Reportage-photos de Mario :

IMG_6248

Fight for Pride !

La Belgique est considérée comme un pays qui se porte bien en termes de droits des personnes LGBTQI+1. Depuis 2003, le mariage est ouvert aux personnes de même sexe ; les discriminations sur base d’orientation sexuelle, d’identité de genre et d’expression sexuelle sont interdites, les couples LGBTQI+ peuvent adopter ; etc.

Ces réalisations sont importantes, mais il faut reconnaitre que l’égalité juridique est insuffisante pour assurer le bien-être des personnes LGBTQI+. Les nombreux problèmes rencontrés par les membres de cette communauté démontrent que la lutte doit toujours être menée pour une réelle émancipation.

Fight for Pride encore aujourd’hui nécessaire !

Le mois dernier, deux hommes ont à nouveau été victimes de la violence homophobe alors qu’ils se promenaient main dans la main au centre de Bruxelles. Les violences ciblant les personnes LGBTQI+ ont augmenté à travers le monde ces dernières années. Cette violence adopte plusieurs formes – verbale et psychologique, physique et sexuelle (qui touche respectivement 79%, 27% et 32% des trans en Belgique2) – et est présente partout : en rue, mais aussi à l’école, sur le lieu de travail, à la maison…

Les taux de suicide au sein de la communauté LGBTQI+ sont également particulièrement élevés. En Belgique, pas moins de 62% des trans ont déjà pensé au suicide et 22% d’entre eux ont effectué au moins une tentative de suicide3. Ces chiffres alarmants soulèvent de nombreuses questions notamment sur la persistance des stéréotypes et des préjugés dans l’éducation, les médias,…

La politique d’austérité des autorités empire le manque de logements abordables et de qualité et d’emplois décents. Ce contexte fait le jeu des discriminations à l’embauche ou pour bénéficier d’un logement. Pas moins de 53% des trans sont victimes de discrimination dans leur recherche d’emploi.

En Belgique, avec l’absence totale de refuges, cela signifie que de nombreuses personnes LGBTQI+, en particulier les jeunes, connaissent la pauvreté ou même le sans-abrisme pour avoir voulu mener une vie en accord avec leur orientation sexuelle et/ou leur identité de genre.

Pride is a protest – Avec la Campagne ROSA

Partout dans le monde, des gens ripostent aux attaques contre la communauté LGBTQI+ en occupant la rue. Cela est également nécessaire en Belgique. Pour la campagne ROSA (Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité), la Pride doit redevenir un événement politique et militant, dans la droite ligne de la création de la Pride suite au soulèvement de Stonewall contre les discriminations et l’exploitation en 1969. Nous nous opposons à la commercialisation de la Pride !

La Pride est l’occasion idéale non seulement d’accroître la visibilité de la communauté LGBTQI+, mais aussi de discuter des solutions à offrir face aux problèmes que connaît la communauté. La Campagne ROSA se distancie clairement des partis politiques traditionnels qui participent au défilé dans l’espoir de gagner des électeurs aux prochaines élections avec une image de ‘‘LGBTQI+ – friendly’’.

Nous sommes en désaccord avec la politique d’identité, dans laquelle les personnes LGBTQI+ devraient voter en faveur de politiciens LGBTQI+, quel que soit leur programme !

Nous refusons de nous associer sous les drapeaux arc-en-ciel avec des politiciens qui défilent à la Pride mais défendent en même temps une politique de coupes budgétaires dans des domaines cruciaux pour le bien-être des personnes LGBTQI+ !

Nous défendons des revendications qui représentent une réelle amélioration pour la communauté LGBTQI+ : des investissements dans l’éducation, dans les services publics et sociaux, dans les refuges, les logements sociaux et les soins de santé !

Une lutte commune pour des revendications commune

La LGBTQI+ phobie n’est caractéristique ni des êtres humains, ni d’une culture particulière. À l’instar du racisme et du sexisme, il s’agit d’un moyen de dévier l’attention d’enjeux tels que les politiques d’austérité dans un contexte où les pénuries s’empilent dans la société, tandis que les profits disparaissent dans les poches d’une petite minorité.

La lutte de la communauté LGBTQI+ ne saurait être menée avec succès que par les travailleurs et les étudiants ensemble, qu’ils soient hétéros, cisgenres (4), LGBTQI+, femme, hommes,…

Ensemble, nous pouvons faire pression pour arracher diverses revendications sociales, les faire respecter et lutter ensemble pour une société radicalement différente consacrée au bien-être de la majorité de la population : une société socialiste.

Notes :

1 Lesbiennes, gays, bisexuels, transgenre, queers, intersexeset et toutes les autres orientations sexuelles et/ou identités de genre

2 https://www.zelfmoord1813.be/sites/default/files/Factsheet_LGBT.pdf

3 https://transgenderinfo.be/wp-content/uploads/Everythingtransgender.pdf

4 Cisgenre : qui se sent confortable avec le genre qui lui a été assigné à la naissance


Partagez cet article :

Ces articles devraient vous intéresser :

ROSA organise des actions, des événements et des campagnes pour combattre le sexisme et le système qui l’entretient : le capitalisme.