Stop aux violences sexistes

Construis avec nous la manif du 24 novembre contre les violences faites aux femmes à l’initiative de la plateforme Mirabal

Construis avec nous la manif du 24 novembre contre les violences faites aux femmes à l’initiative de la plateforme Mirabal

En festival, 1/6 des femmes sont harcelées sexuellement. 98% des femmes en sont victimes que ça soit en soirée, dans le bus, au travail ou à la maison. La vague de dénonciation #MeToo a illustré l’omniprésence du sexisme. Prochaine étape : le combattre à la source.

Nous devons pouvoir danser, travailler et nous déplacer en sécurité.

  • Pour un refinancement public de l’enseignement, afin que l’éducation sexuelle et affective ne se fasse pas principalement par le porno.
  • Pour plus de transports en commun avec plus de personnel d’accompagnement formé à la prévention et gestion des agressions sexistes.

Nous ne sommes pas des objets, ni des machines à fric.

  • Pub, merchandising, clips, porno : non à la marchandisation du corps des femmes.

La lutte contre les violences sexistes passe par l’indépendance économique des femmes.

  • Pour un salaire horaire minimum de 14€ brut et une pension mensuelle de 1500€ net.
  • Pour des allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté.

Les 1% les plus riches possèdent davantage de richesses que les 99% restant. Dans une société aussi inégalitaire aucune égalité de genre n’est possible. Il nous faut construire une société débarrassée du capitalisme et où les moyens sont disponibles pour offrir une vie décente à toutes et tous.

Depuis 3 ans, la campagne ROSA refait de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars une journée de lutte.


Partagez cet article :

Ces articles devraient vous intéresser :

ROSA organise des actions, des événements et des campagnes pour combattre le sexisme et le système qui l’entretient : le capitalisme.