A travail égal,

Salaire égal !

La différence de salaire entre les hommes et les femmes reste une réalité en Belgique, encore aujourd’hui.
Une femme gagne en moyenne 8% de moins qu’un homme par heure de travail. Mais l’écart salarial augmente à 21% si on analyse la différence sur base annuelle.
Et la différence monte jusqu’à 28% en ce qui concerne l’écart des pensions. 

Un salaire décent pour toutes et tous!

Plusieurs éléments expliquent la différence salariale, mais ne peuvent en rien la justifier. Les femmes sont généralement cantonnées dans les secteurs d’activité les moins bien payés : les soins, le nettoyage, l’horeca, la distribution, … La majorité des familles le savent, il faut 2 revenus pour pouvoir boucler le mois. Pourtant, encore trop souvent, le salaire des femmes est considéré comme un revenu d’appoint plutôt que comme un salaire à part entière. Cette situation les rend souvent financièrement dépendantes de leur partenaire et sans réelles alternatives en cas de relation violente. Les mesures du gouvernement qui visent à élargir les contrats précaires (flexi-jobs, contrats intérims, titres-services, …) ainsi que les sauts d’index et les attaques sur les pensions ne font que renforcer cette réalité.


Salaire Minimum

Campagne

Fight For €14!

ICI

Des services publics de qualité et accessibles à toutes et à tous!

Et cette situation est aggravée par le démantèlement des services publics : soins aux personnes trop chers et/ou en nombre insuffisant, manque de crèches, de places en maternelles, maisons de repos impayables, …

Toutes ces tâches – qui ne sont pas prises en charge par la société sont alors portées par les familles, et le plus généralement par les femmes. Cela les oblige très régulièrement à devoir diminuer leur temps de travail – voire d’arrêter de travailler pour pouvoir s’occuper de ces soins  – avec des conséquences dramatiques notamment pour leur pension.

La diminution collective du temps de travail pour pouvoir combiner vie professionnelle et vie privée!

La présence importante du temps partiel parmi les femmes salariées explique en grande partie cet écart salarial. En effet, 43,9% des femmes qui travaillent le font à temps partiel pour 9,6% des hommes.

Contrairement à une idée reçue, le temps partiel n’est pas un réel choix pour les travailleurs/travailleuses. Pour 49% des femmes travaillant à temps partiel et 23% des hommes travaillant à temps partiel, c’est la difficile combinaison vie de famille – vie professionnelle qui constitue la principale raison du travail à temps partiel.

  • Défendons la semaine de travail de 30h, sans perte de salaire et avec des embauches compensatoires!
  •  Stop à l’austérité dans les services publics et le secteur des soins!
  • Défendons des contrats de qualité à durée indéterminée! Stop aux temps partiels imposés!

N’y-a-t’il pas d’argent pour de telles mesures ?

 

Si l’écart salarial entre hommes et femmes se maintient, ce n’est pas parce que les hommes gagnent trop mais parce qu’une toute petite minorité de la population s’accapare une grande majorité des richesses.

Ainsi les CEO du Bel 20 avaient gagné en 8 jours ce que les travailleurs belges gagnent – en moyenne en 1 an de travail ! 

Dans une société qui est dirigée par une telle soif de profit, aucune égalité – y compris de genre – n’est possible ! Pour combattre le sexisme, luttons contre l’austérité ! Pour en finir avec l’oppression des femmes, luttons contre le capitalisme !

Lire plus →

NOTRE MATERIEL

“A travail égal, salaire égal !” La grève des femmes de la FN de Herstal

Il y a tout juste 50 ans éclatait la grève des « femmes-machines » de la FN-Herstal, en région liégeoise. Du 16 février au 8 mai, les ouvrières ont lutté sous le slogan « À travail égal, salaire égal ».

Lire plus →

Travailler plus longtemps pour moins de pension, surtout quand on est une femme!

La pension des femmes est en moyenne 26 % inférieure à celle des hommes.

Ecosse – Les femmes écrivent une nouvelle page de l’histoire de la lutte pour l’égalité salariale

Voici le tract du Parti Socialiste Écossais distribué lors des manifestations en Octobre dernier en soutien à la grève des travailleuses de soins à domicile à Glasgow pour l’égalité salariale. S’ensuit un article qui reprend également les événements qui ont pris place lors des manifestations et piquets de grève.

Lire plus →

Espagne – Les « Kelly’s » obtiennent une augmentation de salaire de 30%. La lutte est le seul moyen !

Les nettoyeuses de deux hôtels de Bilbao, employées de la société Constant, sont parvenues à un accord et mettront fin à la grève qu’elles menaient depuis un mois et demi, après l’annonce par la direction d’une augmentation salariale de 30 pour cent en 2019.

Lire plus →

UN PEU

DE LECTURE …

l’ensemble de nos articles

sur la question de l’égalité salariale

ICI

Rejoins-nous!

ICI

Pourquoi construire la campagne ROSA – Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité ?

La Campagne ROSA a pour objectif de lier la lutte contre le sexisme à la lutte contre les politiques d’austérité. Nous plaidons pour une plus grande implication des femmes dans les mouvements sociaux et dans les syndicats afin, d’une part, de construire un mouvement large et unitaire et, d’autre part, de permettre d’y intégrer les revendications touchant plus spécifiquement les femmes.

Nous plaidons également pour un mouvement uni contre les différentes formes de discriminations : sexisme, racisme, LGBTQI+-phobie, …

La campagne ROSA organise des événements, des actions contre le sexisme et le système qui l’entretient : le capitalisme.