Bilan d’une campagne dynamique pour un féminisme socialiste

Dans ce contexte de ré-émergence des luttes de masse pour les droits des femmes à travers le monde (aux États-Unis, en Pologne,…) et alors que la colère contre le sexisme s’exprime de plus en plus, le Parti Socialiste de Lutte (PSL) et les Etudiants de Gauche Actifs (EGA) ont lancé une campagne liant le combat antisexiste à la lutte contre l’austérité. Encore à l’état de projet il y a un an, cette initiative bénéficie aujourd’hui d’une belle dynamique qui remet à l’ordre du jour un féminisme socialiste.

Avant de lancer la campagne, nous avons pris le temps de développer notre approche politique, résumée au sein d’une brochure.

Nous y avons esquissé des réponses à des questions telles que : A qui profite le sexisme ? Nous ne pensons pas qu’il est en premier lieu favorable aux hommes, mais bien à une minorité de super-riches qui profitent de la marchandisation de nos corps (publicité,…) et des bas salaires dans le secteur des soins aux personnes, s’appuyant sur le stéréotype que ce sont des compétentes naturelles des femmes qu’il est inutile de rémunérer. Le sexisme permet au gouvernement de plus aisément couper dans les services publics en glorifiant le rôle traditionnel des femmes et en omettant la surcharge de travail domestique non payée. Le sexisme – comme le racisme, l’homophobie, etc. – est également un puissant instrument de division !

→ Si ce n’est pas encore fait, lisez cette brochure et planifions une discussion sur base de cette dernière !

Mars 2017 : Lancement de la campagne ROSA, Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité.

extreme-droite-femmes-5

 

 

ROSA est une campagne orientée vers l’action. À l’occasion de la Journée internationale de lutte pour les droits des Femmes, nous avons organisé une manifestation contre le sexisme à Gand auquel 600 jeunes ont participé. Cela faisait long temps que l’on n’avait plus vu une telle mobilisation un 8 mars.

Les actions et la manif à l’occasion du 8 mars ont été suivies par une journée officielle de lancement de la Campagne ROSA. Pas moins de 150 personnes se sont réunies pour un partage d’expériences de luttes contre le sexisme et l’austérité et réfléchir à la construction des combats à venir. Une militante américaine est par exemple venue parler des énormes Women March pour s’opposer au sexisme à la Trump. Des ateliers se sont aussi consacrés aux différentes facettes que revête le sexisme : dans les écoles, sur les campus ou encore sur les lieux de travail.

→ Partout dans le monde, les luttes contre le sexisme prennent de l’ampleur (USA, Chili, Inde, Pologne, Islande, Irlande, Turquie…). La campagne ROSA souhaite refaire du 8 mars, en Belgique aussi, une véritable journée de lutte contre le sexisme et les politiques qui dégradent toujours plus nos conditions de vie. Pour cela, les organisations féministes et du mouvement ouvrier ont un rôle crucial à jouer.

En 9 mois, une série d’activités et de nombreuses expériences

Le très combatif bloc ROSA à la manif « Trump Not Welcome » ; les stands aux Prides; les interventions dans les grèves et actions du non marchand où l’on retrouve le plus de femmes en lutte ; le cortège contre le sexisme à l’ULB et la manif pour le droit à l’avortement ; manifestation contre les violences envers les femmes, etc. : ROSA veut être présent sur différents terrains et mettre en avant que les luttes féministes sont des luttes contre le système, mais aussi qu’une lutte efficace contre l’austérité doit aussi comprendre une lutte contre toutes les formes de division.

Durant l’été, nous avons milité sur de nombreux festivals avec notre campagne ‘‘My body, my choice’’, contre la marchandisation du corps des femmes, pour le droit de choisir si et quand on veut des enfants sans que la question financière rentre en ligne de compte,… Nous avons surtout pu faire connaître ROSA et son approche, ainsi plusieurs personnes sont devenues membres de la campagne. À l’aide de nos autocollants et badges, nous avons également récolté des fonds sans lesquels il nous est impossible d’imprimer des tracts, affiches,… pour pouvoir continuer à militer.

→ Vous pouvez également soutenir financièrement la campagne ROSA : chaque euro compte !

Des groupes ROSA se réunissent désormais régulièrement dans différentes villes (Gand, Liège, Bruxelles…)

D’autres sont en cours de constitution. Ces réunions sont l’occasion d’aborder un point plus spécifique tel que le harcèlement sexiste, c’est cause et comment le combattre, l’impact des coupes dans les services publics sur les femmes ou encore l’essor des luttes pour les droits des femmes dans le monde. Nous discutons aussi des revendications que nous voulons mettre en avant dans les prochaines actions que l’on organise ou auquel on participe.

→ Vous aussi, rejoignez ROSA et participez aux réunions! Participer aux actions c’est bien, mais s’organiser c’est mieux : alors nous devenons plus fort que la somme des individus. S’il n’y a pas encore de groupe ROSA près de chez toi, pourquoi ne pas en construire un avec le soutien de membres de ROSA d’autres régions !


Partagez cet article :

Ces articles devraient vous intéresser :

ROSA organise des actions, des événements et des campagnes pour combattre le sexisme et le système qui l’entretient : le capitalisme.