Si nous sommes ici aujourd’hui, c’est avant tout pour mettre un frein à l’extrême droite : car l’extrême droite est la première à retirer tous les droits que les femmes ont obtenu après plus d’un siècle de lutte socialiste !